S. Poitevin VB – CVB 52 HM (3-1)

Le CVB trop court

Samedi 17 février, à Poitiers, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a subi la loi des locaux (3-1). Sous pression quasi constante, les Cévébistes ne sont pas parvenus à trouver toutes les solutions pour rivaliser.

Samedi 17 février, le Chaumont VB 52 Haute-Marne retrouvait les joutes domestiques de la Ligue A du côté de Poitiers. Un rendez-vous au cours duquel les Cévébistes espéraient faire bonne figure, histoire de rebondir rapidement après leur défaite en Ligue des champions, à Moscou. Mais les Poitevins l’entendaient autrement, et ont finalement fait plier les champions de France en titre.
Les Chaumontais entrent parfaitement dans la rencontre et mettent rapidement la réception locale en difficulté (3-7). Poussés par leur public, les Poitevins ont évidemment les armes pour recoller au score (9-9), mais aidés par une bonne organisation “block/défense”, les visiteurs trouvent les solutions pour garder leur avance (13-16). En faisant parler sa puissance physique au contre, le CVB 52 aborde même le “money time” dans une situation très favorable (15-20). Mais en muselant les offensives cévébistes, Poitiers a détricoté le fil haut-marnais de ce premier set (22-22). Dans l’ambiance de Lawson-Body, les Chaumontais ne résistent pas à la pression : 29-27 en 32′.
Le gain de la manche précédente a naturellement renforcé les certitudes poitevines. L’entame de deuxième acte le confirme, avec des locaux qui asphyxient leurs adversaires (8-5). La réception poitevine ne souffre absolument plus sur les premières balles adverses, et l’équipe de la Vienne joue dans un confort total (12-8). Le CVB 52 peut alors compter sur les services de Nikola Mijailovic pour, enfin, semer à nouveau le doute dans le collectif hôte (14-14). Mais il est dit que les Haut-Marnais peineront à passer la barre des 20 points (18-20, puis 20-20). Même avec un nouveau “break” d’avance (20-22), les hommes de Silvano Prandi devront batailler pour s’adjuger ce set : 23-25 en 28′.

Des changements intéressants

Après la pause, aucune des deux équipes ne veut céder du terrain (12-12). Mais dans ce bras de fer intense, les Cévébistes démontrent, une nouvelle fois, plus de fébrilité. Là où les Poitevins distillent un jeu très “propre”, les Haut-Marnais, eux, affichent un déchet alarmant (18-13 et neuf fautes directes contre deux). Mangé au centre, le CVB 52 se laisse submerger par la vague locale : 25-19 en 26′.
Un écart qui s’accentue dès l’entame de quatrième manche, avec des Cévébistes dont l’efficacité offensive s’est considérablement amenuisée, et dont la défense se retrouve régulièrement à la traîne sur des ballons faciles ou poussés (9-5). Avec une équipe totalement recomposée (entrées de Saeta, Ben Tara, Rodriguez et De Marchi), les Haut-Marnais retrouvent de l’envie (13-11). L’ingrédient élémentaire pour espérer recoller. Les hommes de banc font le boulot (17-18), mais échouent sur le fil, celui qui retient le service de Wassim Ben Tara sur le dernier ballon du match : 25-23 en 31′.
Les Chaumontais auront bien besoin de cette semaine sans compétition pour aborder correctement la rencontre à Tours, vendredi prochain.

Laurent Génin