CVB 52 HM – Rennes volley 35 (3-2)

Le CVB 52 en leader !

Le Chaumont VB 52 Haute-Marne a repris la place de leader du championnat à Paris, vendredi 9 février, après sa victoire étriquée face à Rennes (3 sets à 2). Un succès que les Bretons ont pourtant longtemps contesté aux Cévébistes.

Le Chaumont VB 52 Haute-Marne s’est offert une victoire au forceps (3-2), hier soir, dans sa salle Jean-Masson, face à Rennes. Une partie compliquée que les Haut-Marnais ont remportée grâce à leur effectif étoffé, qui a permis de trouver les solutions aux multiples problèmes posés par les Bretons.
Le match tarde à prendre du rythme, la faute à deux équipes qui pèchent techniquement. Sur les sept premiers points du match, six sont inscrits sur des fautes directes (4-3). Au premier temps mort technique, les Rennais n’ont pas encore marqué un point gagnant, alors que les Cévébistes, eux, commencent à prendre leurs re-pères au service et à l’attaque (8-4). Beaucoup plus convaincants offensivement, les locaux creusent l’écart, face à des adversaires qui peinent à développer un jeu de qualité. Au deuxième temps mort technique, les Rennais, de par leur déchet, ont offert la moitié des points du capital haut-marnais (16-9). Le niveau de jeu de part et d’autre du filet est loin d’être exceptionnel, et cela permet d’ailleurs à des Bretons, mieux organisés tactiquement, de refaire surface au tableau d’affichage (22-20). En maintenant sérieux et application dans le secteur “service/réception”, le CVB 52 termine cependant le travail : 25-21 en 26’.
C’est avec ses centraux que Javier Gonzalez, le chef d’orchestre chaumontais, décide de s’amuser en début de deuxième acte. Une formule payante, notamment avec son complice Kévin Rodriguez, également solide au block (8-6). De leur côté, les visiteurs ont augmenté leur exigence technique. Les deux équipes démontrent alors une belle intelligence tactique dans la lecture du jeu adverse, offrant un duel pas forcément toujours spectaculaire, mais de belle facture, alors que Rennes prend les commandes au tableau d’affichage (11-12, puis 14-16). Avec le retour au score des Haut-Marnais (16-16), le duel monte en intensité. Les deux libéros, Duquette et Closter, brillent devant la puissance adverse, et c’est finalement la hauteur de Ah-Kong qui fait la différence : 23-25 en 29’.
Après la pause, la bataille reste serrée, mais les Haut-Marnais ont cruellement perdu de leur superbe à l’attaque. Et tant que l’ancien Cévébiste, Sebastian Closter, récite sa partition avec excellence, le passeur Toobal peut distribuer à sa main (7-8, puis 11-15).

Au finish

Voilà bien longtemps que le CVB 52 n’a pas mis en danger la réception adverse, et lors-
qu’il trouve certaines failles, il est déjà trop tard (18-22). Rennes ne tremble pas pour conclure 23-25 en 27’. C’est en remodelant considérablement son sept de départ que les Chaumontais trouvent de nouvelles solutions. Wassim Ben Tara et Jonas Aguenier amènent enfin un peu de fraîcheur à un collectif en mal de sensations (8-5). Mais les bonnes intentions ne durent pas. Les Cévébistes gâchent nombre de contre-attaques et permettent à des Rennais, toujours aussi solides, de revenir (11-11). Dos au mur, les Haut-Marnais se permettent enfin de bousculer les certitudes défensives bretonnes (21-17). Il leur faudra pourtant enrayer les services de Kévin Le Roux et de Xavier Kapfer pour se mettre définitivement à l’abri : 25-23 en 31’.
Le “tie-break” confirme le scénario à suspense de ce match, avec une succession d’égalités à laquelle met fin Stephen Boyer, de retour sur le terrain (10-8). Un “break” d’avance que le
CVB 52 va s’évertuer à conserver jusqu’au coup de sifflet final : 15-13 en 18’.
Malgré la difficulté, Chaumont s’offre un succès précieux, puis-qu’il lui permet de reprendre la place de leaders aux Parisiens, battus à Nice (3-2).
Laurent Génin