CVB 52 HM – SAEMS Tourcoing LM (3-2)

Au bout des efforts

Jeudi 25 janvier, dans sa salle Jean-Masson, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a dû batailler pour dominer Tourcoing, un adversaire qui n’avait encore jamais connu la défaite en championnat loin de ses bases. Les Cévébistes ont compris pourquoi, après cinq sets disputés, face à une superbe équipe nordiste.

C’est finalement avec sa dernière recrue, Frances-co De Marchi, que le Chaumont VB 52 Haute-Marne retrouvait sa salle Jean-Masson hier soir. Officiellement qualifié dans la journée, l’Italien de
31 ans était donc immédiatement intégré au groupe, faisant le malheur de Sauli Sinkkonen, resté en tribune en tant que treizième homme. Un renfort évidemment attendu afin de combler le secteur des réceptionneurs/attaquants, après le départ de l’Argentin Bruno Lima, et certainement pas de trop pour élargir la palette de solutions cévébistes. Comme hier soir, face à un coriace adversaire tourquennois, seule équipe invaincue à l’extérieur jusqu’alors en championnat.

Silvano Prandi, l’entraîneur chaumontais, avait même décidé de titulariser le Canadien Daniel Jansen Van Doorn, à peine remis de sa blessure à l’épaule, en disant long sur la motivation qui animait le groupe local sur ce rendez-vous.

Pourtant, très vite, le CVB 52 est mis devant sa feuille de route : face à la puissance des services visiteurs et leur hauteur de block, Javier Gonzalez et ses coéquipiers vont devoir rapidement trouver la parade (7-7). Et pour calmer les ar-deurs de Tourcoing, les Haut-Marnais doivent absolument faire preuve de solidité sur leur base arrière. Une stabilité difficile à trouver face à un jeu nordiste quasiment sans fausse note (16-16), et qui trouve logiquement récompense à l’abord du “money time” (18-20, puis 19-22). La sanction est logique : 23-25 en 26’.

Un premier set qui se termine avec la blessure de Jérémie Mouiel (torsion de la cheville sur une glissade en défense), obligeant Bryan Duquette à revêtir le costume de libéro pour la suite de la rencontre. Mais pour rivaliser avec ses invités du soir, le CVB 52 doit d’abord se mettre au niveau de son adversaire au service et au block. Ce qui est fait dès l’entame de deuxième manche (8-4). Emmenés par leur capitaine Javier Gonzalez, les Chaumontais sèment le trouble chez des Tourquennois qui ont perdu de leur superbe (13-6). Les multiples changements visiteurs n’influent pas sur un scénario désormais convenu : 25-15 en 23’.

Le CVB termine en force

Malgré la pause, les Chaumontais parviennent à conserver l’élan du set précédent au début du troisième (8-4). En retrouvant un geste plus juste au service, Tourcoing peut cependant recoller (9-8, puis 17-17). Les deux formations restent alors au coude-à-coude tout au long de la manche. Les Haut-Marnais, toujours devant au score, compteront jusqu’à sept balles de set (24-23 à 30-29), avant de céder les commandes aux Nordis-tes, qui n’en auront besoin que de deux pour conclure :
31-33 en 34’.

Les Cévébistes ont visiblement du mal à encaisser la déconvenue précédente. Le contraste est saisissant entre des visiteurs sans complexe et des locaux timorés (10-12). L’heure est venue pour Francesco De Marchi de venir prêter main forte à ses nouveaux coéquipiers, même si c’est Kévin Rodriguez, également entré en jeu, qui offre un block important à ses couleurs (17-15). Le CVB 52 profite de l’aubaine pour emmener Tourcoing au “tie-break” : 25-22 en 22’.

La réussite de Jonas Aguenier sur un “ace” réalisé avec la complicité du filet semble in-diquer (1-3) le sens du vent dans ce set décisif (8-3). Les Haut-Marnais ne lâchent rien et infligent difficilement la première défaite loin de leurs bases aux Tourquennois, qui auront pourtant démontré toute leur valeur : 15-9 en 13’.

Le CVB 52 peut désormais envisager son périple en Sibérie à venir, la semaine prochaine, dans le cadre de la Ligue des champions.

Laurent Génin