Difficile retour de fêtes

Le Chaumont VB 52 Haute-Marne a effectué des retrouvailles difficiles avec le terrain, vendredi 29 décembre , en s’inclinant à deux reprises lors du tournoi de préparation Fred Fellay, à Genève, face à Ajaccio et à la sélection nationale suisse.

C’est sans Javier Gonzalez, malade et laissé au repos à la maison, que le Chaumont VB 52 Haute-Marne se présentait, vendredi 29 décembre, à Genève, pour disputer la coupe Fred Fellay. Un tournoi de préparation sur deux jours pour retrouver le rythme de la compétition, alors que celle-ci arrive rapidement pour les Cévébistes, dès le 3 janvier, à Lyon, pour un quart de finale de coupe de France. C’est d’ailleurs par des saveurs de Ligue A que les Chaumontais entament la journée, opposés à Ajaccio.
Et si les deux formations abordent la rencontre avec des équipes aux compositions pour le moins originales, les Haut-Marnais prennent celle-ci par le bon bout. Le duo “Saeta/Ben Tara” profite du temps de jeu offert pour se montrer (8-5), alors que la relation “service/block” fait merveille (22-13).
Des débuts réussis qui contrastent cependant rapidement avec la suite. Le blocage du CVB 52 à ce moment de la partie, aussi soudain qu’inattendu, reste problématique (22-13, puis 22-20). Et s’il ne prête pas à perdre le sourire dans le premier acte (25-21 en 22′), la répétition de cette même mésaventure dans les deux manches suivantes (16-14 à 16-21 dans la deuxième, puis 5-6 à 5-13 dans la troisième) entraînent de plus désagréables conséquences.
Par trois fois dans chaque set, les hommes de Silvano Prandi encaissent donc des séries de sept points. Des handicaps qu’ils ne remonteront pas dans les deux dernières manches, confirmant la fragilité de ce “six” inhabituel, et surtout son manque de ressources dans les moments difficiles (22-25 en 22′, puis 19-25 en 24′).

Sans âme

Quelques heures plus tard, le CVB 52 retrouve le terrain avec un visage de nouveau modifié, face à la sélection nationale suisse. Cette fois sans Jonas Aguenier (mal de ventre) et Jérémie Mouiel (douleurs dorsales), Silvano Prandi replace cependant Stephen Boyer à la pointe de son attaque, tandis que Yacine Louati et Daniel Jansen Van Doorn sont titularisés.
Le début de match n’est pas forcément porteur de plus de garanties. Toujours fébriles en réception, les Haut-Marnais laissent partir les Suisses au score (10-5). Et même si Stephen Boyer, par quelques éclairs individuels à l’attaque et au service, permet aux siens de recoller (21-21), collectivement, le jeu manque cruellement de liant : 25-23 en 24′.
Un scénario qui se répétera trois sets durant, mettant aux prises une équipe cévébiste sans âme, se contentant de subir, pour tenter de réagir sporadiquement, constamment menée au score et qui fera illusion en fins de manche. Une recette bien insuffisante pour espérer mettre à mal une sélection nationale qui, à chaque fois vient couler le CVB 52 sur la dernière ligne droite (25-23 en 23′ et 25-23 en 24′).
Aujourd’hui, les Chaumontais tenteront de remporter une victoire face au club organisateur de Chênois, même si d’ores et déjà, ils devront ensuite se contenter de disputer la petite finale.
Laurent Génin

Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Commentez cet article

  • Blog
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Loading Facebook Comments ...