Le CVB finit sur un revers

C’est en finale que le Chaumont VB 52 Haute-Marne a échoué lors de la coupe Fred Fellay, à Genève, samedi 30 décembre, après deux jours de compétition. Une nouvelle défaite en deux matches face à Ajaccio, qui met un terme à 2017.

Après les deux défaites enregistrées face à Ajaccio et l’équipe nationale Suisse, la veille lors de la première journée de la coupe Fred Fellay, disputée à Genève, le Chaumont VB 52 Haute-Marne avait à cœur, samedi 30 décembre, de faire honneur à son statut de champion de France. Après leurs piètres prestations initiales, les Cévébistes devaient surtout une revanche aux spectateurs et aux organisateurs du tournoi, trop heureux de pouvoir compter sur la présence des Haut-Marnais, en cette fin d’année, en Suisse. «Quand j’ai su que Chaumont, l’une des meilleures équipes européennes actuelles, acceptait notre invitation, j’ai dû me pincer pour y croire», avouait le président de l’association Fred Fellay, instigatrice de l’épreuve, Jérôme Godeau.
C’est pourtant perturbé par la propagation d’un virus grippal que le groupe chaumontais a dû composer tout au long de ces deux jours. Une “ronde des blessés” qui a atteint cette fois Yacine Louati, absent pour cette dernière journée. L’équipe récupérait cependant son chef d’orchestre habituel, Javier Gonzalez, offrant notamment plus de justesse et de “propreté” au jeu cévébiste.
Un CVB 52 qui ne faisait ainsi qu’une bouchée, en trois sets, du club local de Chênois, lors du match de fin de matinée (23-25, 14-25, 16-25). Avec un “six” une nouvelle fois très remodelé, le duo “Lima/Duquette” en réception et Wassim Ben Tara à l’attaque, les Haut-Marnais ont également pu compter sur le réalisme de Kévin Rodriguez pour passer l’obstacle genévois sans soucis.

Une finale perdue

Une victoire aussi large qu’utile, puisque les organisateurs avaient finalement décidé, hier matin, de départager les équipes à égalité au classement au “point-average”, et non pas à la confrontation directe. Ce qui permettait aux Haut-Marnais, deuxième ex-aequo avec la Suisse, de brûler la politesse aux Helvètes sur le fil, et de retrouver Ajaccio en finale.
C’est avec un “six” relativement classique, que le CVB 52 décide de débuter cette ultime rencontre du tournoi. Un premier set que les Cévébistes dominent quasiment tout du long (13-8, 19-16 et 22-20), avant de se faire doubler sur la ligne d’arrivée par les Corses, grâce notamment à une série de services de Jose-Luis Gonzalez : 23-25 en 24′.
La deuxième manche était beaucoup moins disputée. Les Haut-Marnais, immédiatement mis à mal par les premières balles de Toafa Takaniko cette fois (4-11), subissent les assauts ajacciens sans vraiment réagir : 25-17 en 20′.
Le CVB 52 termine donc son extraordinaire année 2017 par trois défaites sur quatre matches en deux jours : mais assurément pas de quoi noircir le tableau, en attendant 2018…
Laurent Génin

Commentez cet article

  • Blog
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Loading Facebook Comments ...