ASU Lyon (LB) – CVB 52 HM (LA) 1-3

Le CVB s’offre la peau de Lyon

Mercredi 3 janvier, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a validé son billet pour les demi-finales de la coupe de France en s’imposant à Lyon (1-3). Une victoire importante pour ouvrir l’année 2018, avant le “choc” contre Paris, samedi.

C’est en pérennisant sa place en coupe de France que le Chaumont VB 52 Haute-Marne a ouvert sa nouvelle année. Hier soir, à Lyon, face au quatrième de Ligue B, les Cévébistes ont fait respecter la logique et leur statut de champion de France en titre, en dominant de coriaces Rhodaniens.
Sans Sauli Sinkkonen, désigné treizième homme sur ce match et laissé en tribune, les Chaumontais, en début de partie, se heurtent, comme prévu, à un adversaire sans complexe et poussé par un petit millier de supporters (8-7). Mais en alignant son “équipe type”, le CVB 52 montre clairement ses intentions : faire au mieux et au plus vite. Pour cela, les Haut-Marnais peuvent évidemment compter sur leur fer de lance offensif, Stephen Boyer, et sur la motivation de l’ancien pensionnaire du club lyonnais, Javier Gonzalez, pour donner le «la» (8-11). Et même si les visiteurs doivent plier sous les services du jeune Toky Rajoharivelo (11-17, puis 15-17), les frayeurs ne sont que passagères pour les Cévébistes, qui concluent : 21-25 en 24′.
Le début de deuxième manche est d’abord une histoire de services ratés (quatre côté CVB et deux côté ASUL) sur les treize premiers points. Dominés dans ce secteur (9-6), les Haut-Marnais reviennent au score en resserrant ses rangs, notamment en “block/défense” (9-10). Mais le déchet est trop important dans le jeu visiteur pour espérer faire douter les Lyonnais (19-16). A l’abord du “money-time”, les locaux ne tremblent pas pour égaliser : 27-25 en 29′.

Réaction attendue

Voilà un moment que les Cévébistes se montrent totalement inoffensifs sur leurs services. Il faut attendre la série de Yacine Louati pour revoir un semblant d’efficacité sur ce geste (6-9). Mais le CVB 52 a besoin de beaucoup plus d’homogénéité et de constance pour espérer distancer définitivement son valeureux adversaire (14-16). En réduisant les fautes directes, les Chaumontais s’offrent déjà la possibilité de disputer l’échange. Et dans le duel, les Haut-Marnais peuvent exploiter leur fond de jeu plus étoffé. Les trois contres gagnants consécutifs de Kévin Rodriguez scellent l’issue de ce troisième set : 19-25 en 24′.
Mais le champion de France ne se débarrassera pas si facilement des Lyonnais (9-9). L’efficacité offensive du trio “Mijailovic/Louati/Boyer” n’est pas de trop pour respirer un peu mieux (11-14). Un écart minimum que les Cévébistes s’appliquent à conserver (13-16), puis à creuser, en malmenant la réception rhodanienne (15-20). Le CVB 52 HM peut conclure sereinement : 20-25 en 26′.
Les Chaumontais poursuivront l’aventure coupe de France le 6 février prochain en demi-finales.
Laurent Génin