CVB 52 HM – S. Poitevin VB (3-0)

C’est qui le patron ?

Vendredi 1er décembre, dans sa salle Jean-Masson chauffée à blanc, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a donné la leçon à son dauphin poitevin (3-0). Une victoire qui permet aux Cévébistes d’asseoir leur supériorité actuelle sur le championnat.

Si le Chaumont VB 52 Haute-Marne redoutait la venue de l’efficace équipe de Poitiers, hier soir, les Cévébistes ont pourtant pris la rencontre par le bon bout, pour ne plus lâcher la bride et s’imposer avec autorité. Les deux formations voulaient d’ailleurs marquer cette première partie de saison de leur empreinte, et ce premier vrai “choc” du championnat dépassait un peu plus la symbolique du leader contre son dauphin. Le public de Jean-Masson l’avait bien compris, lui qui, comme les acteurs, est entré rapidement dans la partie. Dans une grosse ambiance, les premières sensations sont poitevines (0-2), mais le CVB 52 ne tarde pas à revenir dans la partie (2-2). Le duel engagé est prometteur, alors que les artilleurs, des deux côtés, ont déjà commencé à “lâcher les cartouches”. La puissance est l’arme principale utilisée par les deux camps. Et à ce petit jeu, la qualité de service chaumontaise permet aux locaux de garder la maîtrise du score (8-5, puis 16-14). Avec un Javier Gonzalez très inspiré et dans tous les bons coups (21-15), Baptiste Geiler et ses coéquipiers sont submergés par la “vague rouge” : 25-21 en 24’.
Le ton est donné et Poitiers est loin d’abdiquer ! En se mettant au niveau de leurs hôtes au service, les visiteurs peuvent désormais voir leurs ambitions grandir (7-9). Depuis le début de ce second acte, les deux équipes se rendent coup pour coup offensivement. Si les Poitevins trouvent des failles par le centre, les Haut-Marnais, eux, se montrent à l’aise sur les ailes, pour des égalités qui se succèdent (15-15). Dans cette lutte incessante, la différence se joue sur des détails. Une réception mal assurée et ce sont les visiteurs qui font le “break” (15-17).

Le CVB intraitable

Mais depuis le début de match, les Cévébistes font preuve d’une grande solidité en défense. Des ballons ramenés pour un Stephen Boyer incroyable de réalisme en contre-attaques, et le vent tourne instantanément en faveur des locaux (23-18). A l’image d’un Mohamed Al Hachdadi complètement étouffé par le “block/défense” chaumontais, Poitiers, résigné, se voit dans l’obligation d’abdiquer : 25-20 en 24’.
Après la pause, la reprise du jeu est toujours un moment essentiel au niveau psychologique. L’important est d’éviter au possible les fautes directes, ce que réussit à faire le CVB 52 (6-4). Les Haut-Marnais évoluent un ton au-dessous de leurs adversaires (15-13), mais le timide réveil de Mohamed Al Hachdadi, jusqu’alors très discret, permet à Baptiste Geiler de se sentir enfin moins seul sur les ailes (15-16). En parvenant à déstabiliser la réception locale, ce dernier remet son équipe dans le jeu (15-19), mais les visiteurs commettent toujours beaucoup de fautes directes. Autant de points qui permettent aux locaux de refaire surface (22-22). Les deux balles de set poitevines (23-24 et 24-25) ne sont finalement pas suffisantes pour arrêter la furia cévébiste. Un “ace” de Yacine Louati précède le point final de Stephen Boyer : 27-25 en 30’.
Le CVB 52 n’avait pas l’intention de se laisser marcher sur les pieds, et envoie un message très clair à tous ses rivaux de Ligue A. Les Chaumontais sont désormais prêts à ouvrir la première page de la Ligue des champions.
Laurent Génin