Rennes EC – CVB 52 HM (1-3)

Le CVB tient bon !

Rien ne sera jamais facile cette saison pour le Chaumont VB 52 Haute-Marne. Les Cévébistes en ont encore eu l’expérience, samedi 28 novembre, chez la “lanterne rouge” rennaise qui leur a posé beaucoup de problèmes. Mais au final, les trois points sont dans la poche (1-3).

Si le champion de France en titre, le Chaumont VB 52 Haute-Marne, fort de son trône actuel de leader, partait avec les faveurs des pronostics, hier soir, dans la salle de la “lanterne rouge” rennaise, le groupe cévébiste était cependant obligé de tester une nouvelle formule, avec l’absence de son libéro habituel Jérémie Mouiel (dos bloqué). Sans surprise, le Canadien Bryan Duquette endossait le rôle, mais quasiment sans repères, en même temps qu’il découvrait véritablement la Ligue  A, si l’on excepte quelques rares et très courtes entrées en jeu depuis le début de saison.
Dans une salle copieusement garnie, le nouveau libéro cévébiste ne se laisse cependant pas impressionner. Très concentré en réception et attentif en défense, il permet aux siens d’entrer de plain-pied dans une rencontre, que les Rennais ont pourtant pris par le bon bout (8-7). Alors que les deux équipes misent clairement sur la puissance et le physique en cette entame de partie, les Haut-Marnais ont forcément quelques atouts à faire valoir. Les services de Yacine Louati font ainsi craquer la réception locale, alors que le block, lui, se met en place avec autorité (11-16).
Le CVB 52 mène parfaitement sa barque et gère parfaitement les temps forts adverses pour remporter cette première manche : 19-25 en 23’. Malgré le score, les Bretons ont démontré de grosses qualités qu’ils confirment dès le début de deuxième manche.
La détermination est toujours là et forts d’une belle organisation défensive sur leurs services, les locaux se donnent des raisons d’espérer (8-2, puis 13-3). Silvano Prandi décide alors de changer son axe “passeur/pointu”, mais les entrées en jeu de Michael Saeta et Wassim Ben Tara, ainsi que de Sauli Sinkkonen, ne changent pas vraiment la donne au tableau d’affichage. Les Rennais défendent tous les ballons et sont incroyablement efficaces en contre-attaque (16-6). Une véritable “fessée” pour les visiteurs, dont la seule bonne nouvelle est le retour dans le jeu de Jonas Aguenier.
La sanction est logique et appelle une réaction : 25-17 en 27’.

Retour en grâce pour le CVB

Celle-ci survient immédiatement après la pause (1-4), mais sans déstabiliser pour autant les Rennais, toujours aussi impliqués. Sous l’impulsion de Bruno Lima et en redonnant les clés offensives de la maison cévébiste à Stephen Boyer, le CVB 52 retrouve son efficacité (10-17). Bryan Duquette, lui, affiche de plus en plus de confiance, tandis que les Bretons commettent trop de fautes. Chaumont remet les pendules à l’heure : 14-25 en 23’.
Si les Rennais font de la résistance en début de quatrième acte (4-4), celle-ci est mise à mal par des Chaumontais qui ne diminuent pas la pression. A l’image d’un duo très complémentaire : un Bruno Lima efficace et un Bryan Duquette très fiable derrière (5-10, puis 9-14). Le CVB 52 doit désormais tenter de maîtriser les derniers efforts jetés dans la bataille par les locaux. Ceux-ci, poussés par leur public, recollent (21-21). Mais le dernier mot est chaumontais : 23-25 en 28’.
Une situation compliquée à laquelle le CVB 52 doit s’habituer à chaque match, mais que l’équipe, pour le moment, gère à la perfection : pourvu que ça dure !

Laurent Génin

Commentez cet article

  • Blog
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Loading Facebook Comments ...