CVB 52 HM – Montpellier VUC (3-2)

Un succès qui fait du bien

Samedi 4 novembre au soir, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a remporté sa première victoire à domicile. Une fois encore en difficulté, comme face à Paris deux semaines plus tôt, les Cévébistes ont, cette fois, su trouver les arguments pour dominer le leader montpelliérain, invaincu jusqu’alors.

Montpellier ne reparti-ra donc pas de Chaumont avec une victoire. Comme l’an passé, dans une situation assez similaire, les Héraultais, qui se présentaient en leaders invaincus à leur arrivée salle Jean-Masson, en sortent avec une première défaite à la clé. Mais dans les faits, le coup est passé bien près pour les visiteurs, qui ont craqué en fin de match, face à des Cévébistes qui ont su redresser la barre d’un navire bien mal engagé.
D’emblée, le leader tient d’ailleurs à assumer son statut. Posant de gros problèmes aux attaquants locaux grâce à un block solide, les Montpelliérains prennent le meilleur départ (1-3). Mais dans sa salle Jean-Masson, une nouvelle fois bondée, le CVB 52 se veut patient. Bruno Lima pose la première pierre au service, quand Javier Gonzalez, lui, distribue le jeu à merveille (11-9). Mais le duo “Mijailovic/Lima” mis en place en réception par Silvano Prandi pour ce début de rencontre n’a pas forcément le rendement escompté. En difficulté sur leur ligne arrière, les Haut-Marnais cèdent du terrain sur les services de Delgado (11-13), tandis que le contre visiteur reste très solide (14-17). La confiance est dans le camp héraultais et l’entrée en jeu de Yacine Louati ne change pas la donne d’un premier set maîtrisé par l’équipe occitane, à l’image des fautes directes (onze pour le CVB 52 contre cinq seulement), dont pas moins de huit erreurs de service cévébistes : 21-25 en 26’.
A l’entame du deuxième set, Chaumont, toujours avec Yacine Louati, retrouve une équipe plus équilibrée. Le jeu haut-marnais pose enfin plus de difficultés à des Héraultais obligés de prendre plus de risques. La belle lecture du jeu au filet de Sauli Sinkkonen, en “un contre un” face à Daryl Bultor (9-7), annonce l’accélération chaumontaise (12-9). Alors que le duel tant attendu entre Stephen Boyer et Jean Patry, les deux attaquants de l’équipe de France, bat son plein, le jeune Réunionnais prend quelques longueurs d’avance, avec “ace” et block en plus de son réalisme offensif : 25-19 en 27’.

Coup de mou

Après la pause, les deux équipes peinent à retrouver le rythme. Sur les cinq premiers points cévébistes, quatre sont offerts par des fautes directes visiteuses (5-5). Pourtant, ce sont bien les Montpelliérains qui retrouvent leurs esprits le plus rapidement. En effet, face à la qualité de l’adversaire, le CVB 52 n’a pas le droit de se reposer sur ses maigres lauriers du set précédent. Les approximations techniques et les ballons gâchés en contre-attaques des locaux font le bonheur des Héraultais (7-12). Le retour aux affaires de Thiago Sens n’est pas étranger à la réussite du leader, tandis que les velléités chaumontaises sont cadenassées par un block compact (12-17). Complètement étouffés par les visiteurs, les Cévébistes terminent la manche tête basse : 16-25 en 23’.
Chaumont n’a plus le droit à l’erreur et c’est avec l’aide de ses supporters que les Haut-Marnais retrouvent enfin des couleurs. Mais il faudra plus que de la détermination pour bousculer les certitudes adverses (7-7). C’est en retrouvant de la consistance en “block/défense” que le CVB 52 peut garder espoir (11-7). En faisant toujours la course en tête, les locaux se montrent solides dans les moments compliqués (17-16), grâce à leur qualité de service, et guidés notamment par leur capitaine Javier Gonzalez, qui leur montrent la voie à suivre : 25-20 en 27’.
Pas question de revivre la désillusion de Paris au “tie-break” dans les têtes chaumontaises. Dans une ambiance indescriptible, Montpellier perd pied, à l’image de son “canonnier”, Jean Patry, devenu complètement inefficace au filet depuis le set précédent. Même si c’est lui qui offre un sursaut à sa formation au service, sur les sept balles de match locales (14-7, puis 14-10). Mais le retard était trop important pour le leader : 15-10 en 16′.
Cette fois, les Chaumontais peuvent exulter et communier avec leur public. Ils tiennent enfin cette première victoire à domicile tant attendue.

Laurent Génin

 

 

Commentez cet article

  • Blog
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Loading Facebook Comments ...