CVB 52 HM – G. Nancy VB (LB) 4-0

Quatre sur quatre

Mardi 10 octobre, en fin d’après-midi, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a remporté les quatre sets disputés face à Nancy, lors de son ultime match de préparation, salle Jean-Masson. Une bonne séance de travail avant les choses sérieuses.

Le Chaumont VB 52 Haute-Marne a finalement remporté son mini-challenge face à Nancy (Ligue B), en remportant la troisième confrontation entre les deux équipes de cette avant-saison, hier, à Jean-Masson. Une bonne occasion pour les Cévébistes de digérer convenablement leur dernier succès en Supercoupe, face à une opposition sérieuse, à trois jours de l’ouverture du championnat.
Le début de rencontre se résume en une succession d’attaques gagnantes de part et d’autre du filet. Et si les égalités se succèdent au tableau d’affichage, les Chaumontais commencent à appréhender un peu mieux le jeu adverse. Un block plus consistant et un service efficace leur offrent le premier écart de la partie (12-10). Mais les Haut-Marnais doivent surveiller leurs arrières : une réception qui se fragilise et c’est le vent qui tourne rapidement (14-16). Au sein de cette bataille de frappeurs, le CVB 52 a du répondant. Deux doubles aces de Yacine Louati et de Stephen Boyer pèsent lourd dans le bilan final de ce premier set : 25-22 en 24′.
C’est d’ailleurs l’international français qui donne l’impulsion à son équipe à l’entame du deuxième set (5-3). En face, le central nancéien, Bogdanov, affiche une belle lecture du jeu au contre (7-9) et oblige les locaux à ne pas baisser leur garde. Mais contrairement au premier set, les Lorrains commettent beaucoup plus de fautes directes, eux qui n’en avaient aligné que trois lors de la manche précédente. Dans ce contexte, la tâche cévébiste en est facilitée (17-14), d’autant plus que dans le jeu, les automatismes commencent vraiment à prendre, à l’image d’une meilleure communication en réception et d’une belle distribution sur toute la largeur du filet : 25-23 en 24′.

Nikola Mijailovic touché

Avec les entrées en jeu de Michael Saeta, de Sauli Sinkkonen et de Nikola Mijailovic, le CVB 52 poursuit logiquement sa revue d’effectif. Le jeu cévébiste a néanmoins perdu en qualité, tandis que le Serbe, lui, quitte prématurément ses coéquipiers, touché aux côtes après un choc avec son libéro Jérémie Mouiel, apparemment sans gravité. Témoin de cette perte d’intensité : une période de onze fautes directes sur douze points consécutifs, dont sept pour les locaux (13-16). Mais les Chaumontais peuvent compter sur le réalisme du duo Boyer/Louati pour refaire leur retard (16-16), puis bonifier leur retour (20-18). Cette fois, les hommes de Silvano Prandi ont mis fin à la distribution de cadeaux, et concluent : 25-22 en 26′.
Désireux de poursuivre la séance de travail, les deux entraîneurs s’entendent pour poursuivre par un quatrième set, pour le plus grand bonheur des spectateurs présents. Un ultime round que les Haut-Marnais vont une nouvelle fois remporter, non sans batailler âprement (6-9, 18-16, puis 20-20), dans la même configuration que la manche précédente. C’est une fois encore sur le secteur service/réception que les Chaumontais vont finalement dicter leur loi dans le “money time” : 25-23 en 24′.
Place désormais au premier déplacement de la saison en championnat, vendredi soir, à Nantes : une autre paire de manches…
Laurent Génin