Ça prend forme !

CVB 52 HM (LA) – Tunisie 3-0

Samedi 30 septembre, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a laminé les ambitions de la sélection tunisienne dans son Trophée international Aesculap, en trois sets et moins d’une heure et demie de match. Une belle démonstration pour un collectif cévébiste qui prend ses marques.

Après une prestation de belle facture face à Nantes, la veille, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a certainement disputé son match le plus abouti, hier soir, face à la sélection de Tunisie. En étouffant complètement leurs adversaires durant trois sets, les Cévébistes ont surtout rassuré l’ensemble de leurs supporters. L’équipe est compétitive et l’a prouvé de la plus belle des manières.
C’est avec Bruno Lima (à la place de Nikola Mijailovic titulaire la veille) que les Chaumontais entament d’ailleurs la partie. Très “propres” dans le jeu, les Cévébistes font parler leur physique et leur puissance d’emblée (10-5). Au point dans la relation “block/service”, les locaux dictent leur loi à des Tunisiens beaucoup moins à l’aise que la veille. Il est vrai que l’opposition est toute autre pour la formation africaine, face à un CVB 52 qui distille certainement l’un des sets les plus accomplis depuis le début de sa préparation (19-9). Le petit relâchement observé n’est pas de nature à inquiéter le collectif haut-marnais (19-13) qui s’impose facilement : 25-17 en 24′.

Une seule équipe sur le terrain

La deuxième manche suit exactement le même scénario. Avec une réception tunisienne qui peine à maîtriser la qualité de service de ses hôtes, l’écart au tableau d’affichage se creuse rapidement (8-3). Au filet, le franchissement au block du duo “Boyer/Rodriguez” annihile toute velléité tunisienne, tandis que Bruno Lima, à son tour et comme Nikola Mijailovic la veille, réussit son opération séduction auprès du public de Jean-Masson (14-6). Le rythme des Haut-Marnais ne faiblit pas, y compris lorsque Michael Saeta effectue ses premiers pas à l’orchestration du jeu, à la place de Javier Gonzalez. Les Haut-Marnais prennent du plaisir face à des Tunisiens qui, décidément, n’existent pas dans cette rencontre, incapables de combiner et de prendre leurs hôtes à revers. Le score reflète l’ultra-domination du CVB 52 : 25-15 en 23′.
Au retour des vestiaires, les visiteurs se veulent un peu plus convaincants. En parvenant enfin à accélérer le jeu, ils peuvent poser des problèmes à leurs hôtes (3-5). Dans la difficulté, les Chaumontais parviennent néanmoins à conserver leur homogénéité. Contrairement à leurs dernières prestations où le collectif pouvait se désagréger, le CVB 52 garde sa lucidité, à l’image d’un Jérémie Mouiel très présent sur sa ligne défensive (6-6, 12-12, puis 20-20). C’est le moment que choisit Stephen Boyer pour aligner trois “aces” consécutifs (24-21). L’honneur de conclure la rencontre revient à l’Argentin Bruno Lima avec un block en “un contre un” sur une attaque de son futur coéquipier Wassim Ben Tara : 25-20 en 25′.
Avec cette victoire, le CVB 52 prend la tête du classement de son Trophée Aesculap avant son dernier match, dimanche 1er octobre (16 h), face aux Allemands de Bühl. Surtout l’équipe emmagasine de la confiance : pas inutile à une semaine de la Supercoupe, samedi prochain.
Laurent Génin