Tourcoing – CVB : 3-2

Intensité mais inconstance

Le Chaumont VB 52 Haute-Marne ne se sera pas déplacé pour rien à Tourcoing, hier après-midi. Malgré la défaite et une qualité de jeu très irrégulière, il a passé plus de deux heures sur le terrain, après cinq sets très disputés.

Jeudi 21 septembre après-midi, le Chaumont VB 52 Haute-Marne a fait connaissance avec un premier adversaire de son championnat à venir.
Face à Tourcoing, de retour en Ligue A cette saison, et toujours à huit joueurs seulement, les Cévébistes se sont offert une belle et intense séance de travail. Face à une équipe coriace et mieux rodée collectivement, les hommes de Silvano Prandi ont lutté, avant d’abdiquer en cinq rounds. Si les Chaumontais font la course en tête une bonne partie du premier set, ces derniers ne parviennent pas à conserver leur réalisme. Pourtant en avance à chaque temps mort technique (7-8, puis 13-16), les Haut-Marnais montrent de plus en plus de failles sur leur arrière-garde. Au départ, plutôt solides, notamment dans le secteur “block/défense”, leur permettant de relancer et de marquer sur contre-attaques, Javier Gonzalez et ses coéquipiers perdent de leur superbe à l’abord du “money time”. Fébriles en réception, les visiteurs voient leurs hôtes revenir au pas de charge au tableau d’affichage (18-18). Comme le week-end dernier à Verdun, les Cévébistes sont incapables de se mettre à l’abri et concèdent le premier set, après une baisse de régime inquiétante : 25-22 en 27′.
Et les difficultés chaumontaises se confirment dans le début de deuxième manche. Ne pouvant bénéficier d’une assise confortable en réception, le CVB 52 ne peut varier ses combinaisons offensives, et doit même parfois improviser au filet, sur des ballons trop imprécis. En face, le jeu beaucoup plus fluide des Tourquennois fait la différence (8-5). Pourtant, les solutions existent dans les rangs cévébistes, et dès lors que Javier Gonzalez peut miser sur plusieurs options au filet, Chaumont montre un autre visage (16-16). Avec une qualité de service revue à la hausse, les visiteurs font jeu égal avec les Nordistes, offrant une fin de manche à rallonge. Face aux sept balles de set locales, les Haut-Marnais transforment leur cinquième : 34-36 en 37′. C’est avec Michael Saeta à l’attaque que les Chaumontais repartent en conquête dans le troisième set.

Entre temps forts et trous d’air

Grâce à une réception enfin stabilisée, une belle couverture défensive et un block présent, le CVB 52 peut enfin élargir sa palette. En passant un peu plus par le centre, les Haut-Marnais accélèrent le jeu (7-8, puis 13-16), mais se heurtent toujours à un vaillant collectif nordiste qui, malgré quelques bouleversements dans son six de départ, dégage une belle énergie et une détermination héroïque. Défensivement, les locaux sont partout, remontent tous les ballons et prennent une seule fois l’avantage au score dans ce set (25-24), mais au meilleur moment : 25-23 en 27′.
Comme toujours, le début de manche est plutôt à l’avantage des Chaumontais (6-8, puis 8-13). Un scénario connu, qui ne varie pas non plus par la suite, avec des trous d’air dans le jeu visiteur et un soudain manque à gagner offensif qui permet à Tourcoing, très efficace en contre-attaque, de revenir dans la partie (14-14).
Le bras de fer peut reprendre de plus belle entre les deux formations, même si le dernier mot, une fois n’est pas coutume, ira aux Haut-Marnais : 23-25 en 26′.
Dans ce duel particulièrement serré, le tie-break servira donc de juge de paix. C’est une nouvelle fois au forceps que le verdict sera livré, à l’avantage des locaux : 15-13 en 14′. Les Chaumontais, eux, n’ont jamais réussi à dominer totalement leur adversaire. La faute à une incapacité à trouver de la constance dans le jeu et à prendre le large sur leurs temps forts. Le collectif cévébiste a vraiment besoin de trouver une meilleure assise. Le retour de Stephen Boyer, la semaine prochaine, devrait améliorer quelque peu la donne.

Laurent Génin